Retour à la normale… Presque !

Je suis de retour chez moi après avoir vécu deux mois de confinement chez mes parents, à me reposer et reprendre du temps avec eux (et le reste de ma famille, en respectant les distances bien sûr.) À réaliser la chance que j’ai d’être là pour eux et qu’ils soient là pour moi. Ce temps passé avec eux m’a fait découvrir des aspects de moi que je n’avais pas vus auparavant et qu’aujourd’hui j’accepte.

J’ai eu des discussions très profondes sur mon enfance, de choses que je voulais savoir et comprendre. Ça m’a libérée d’un poids que j’avais depuis toutes ses années. Je me suis rendue compte qu’il y avait eu tellement de réticence à parler de ces choses à cause d’un très fort sentiment de protection envers moi. Ils voulaient me protéger en me cachant des situations qui m’auraient atteinte émotionnellement.

Dans la vie, on fait de son mieux pour subvenir aux besoins de ceux qu’on aime, tant physiques, qu’émotionnels, etc. Ce n’est pas toujours facile. Surtout quand tu ne sais pas comment faire face à un enfant hypersensible qui vient de vivre un évènement douloureux et qui a une imagination bouillonnante. Et surtout avec trois autres enfants qui le vivent également, à leur manière.

Au fil de ses deux mois, j’ai remis en question mes objectifs, mes buts dans la vie. Je suis de retour à ma vie normale, avec quelques changements sur la façon de voir ma situation. Je me suis remise à faire mes exercices sur le «mindset» positif, l’estime de soi, etc.  Car, je vais être franche avec vous, je suis effrayée par toute cette incertitude entourant le retour à la normale. Ceux qui me ressemblent vont se reconnaître dans ce que je vais vous dévoiler: de ne pas savoir d’avance ce qui va se passer, ça me stresse au plus haut point; de ne pas savoir où on va être dans un mois ou plus, de ne rien pouvoir contrôler, là ça me stresse. Eh oui, j’ai cette peur au ventre qui me revient à chaque situation sur laquelle je n’ai pas le contrôle. C’est pour cela que je refais mes modules, que je relis mes séances de bien-être, c’est pour m’aider à me recentrer sur moi et à me relaxer.

Quelqu’un a déjà dit : «Tu n’as pas le contrôle sur la façon que les autres agissent ou pensent. Tu as juste le contrôle sur la façon dont toi tu vas agir et penser».

Mon retour chez moi, dans mon petit 2½, va-t-il revenir à la normale?

Je vous dirais : Non, parce que j’ai évoluée personnellement depuis et même quand je vais reprendre mon travail, tout va être différent même si on va revenir à la normale.

Et vous, comment allez-vous réagir quand on va revenir à la normale?

 

Christelle la coach sensible

 

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Vous pourriez aimer

Mon pourquoi

Mon pourquoi

  Je suis en retard sur tout ce mois-ci. Sur…
Face à l’adversité… Écouter votre corps

Face à l’adversité… Écouter...

Depuis plusieurs mois, j’ai dû affronter beaucoup d’obstacles. Je vous…

Article les plus récents

Recevoir les articles par courriel

Lectures utiles

Acheter le livre

Vivre au bon rythme

Acheter le livre

Excusez-moi mais votre vie attend

Acheter le livre

S'affirmer et communiquer

À propos de l'auteur